Blog The Ark

Innover, c’est comme lancer des hameçons

par Cédric Luisier - 02.09.2013

MicrotechniqueInnover, c’est la survie de notre entreprise : Hubert Lorenz, le directeur de Mimotec à Sion, est catégorique. Dans son domaine d’activité, la fabrication de pièces de précision pour l’horlogerie, trouver de nouvelles idées est une nécessité.

Selon lui, les idées et l’innovation sont comme des hameçons que l’on lance dans un plan d’eau. Il ne faut pas hésiter à en lancer un maximum, en sachant que souvent, rien ne mord.

 

Parfois, les innovations servent à faire parler des anciens produits de la société. «Le public aime le neuf, l’innovation, même si parfois elle est un peu comme de la poudre aux yeux», a précisé Hubert Lorenz à l’occasion d’un symposium marquant les 25 ans de la Haute école d’ingénierie de Sion. Quoi qu’il en soit, les nouveautés permettent de donner une image innovante de l’entreprise.

 

Différentes sources d’idées novatrices
Pour innover, il faut y avoir bien entendu avoir des idées. Celles-ci se trouvent grâce à différents outils, selon Hubert Lorenz :
•    la consultation de l’environnement extérieur, en participant par exemple à des expositions ou des foires et en échangeant avec des clients ;
•    la pratique régulière de brainstormings internes à l’entreprise. L’important est d’innover pour le client et non pas pour soi-même. Il faut aussi penser à impliquer les collaborateurs du marketing ;
•    des lectures (articles scientifiques, newsletter ou comptes-rendus de conférences). L’idée est de voir ce qui se fait dans les autres domaines et les transposer à propres ses activités ;
•    un ou plusieurs esprits imaginatifs. Il est important d’en avoir dans son team de R&D.

 

Protéger ses innovations
Autre point important : la protection de ses innovations. Le meilleur moyen est le dépôt de brevet . «C’est comme un atout au jass et cela devient très utile en cas de conflit», souligne Hubert Lorenz. C’est toutefois un travail de longue haleine. Un brevet déposé par Mimotec il y a 7 ans n’a par exemple toujours pas été validé…
Heureusement, pour la fabrication de certaines pièces, Mimotec est protégée par son savoir-faire, et pas par la Propriété intellectuelle. Cela veut dire qu’elle est la seule entreprise sur le marché à maîtriser la technologie adéquate.

 

Intéressantes exonérations fiscales
Avoir des idées n’est pas tout. Il faut ensuite pouvoir les financer. Cela peut se faire également par un financement propre à l’entreprise, mais également via des exonérations fiscales. Ces dernières ont par exemple permis à Mimotec d’investir dans l’outil de production, et donc de se développer. Le co-financement, via des projets CTI ou européens, sont également très utiles.

La société Mimotec emploie 40 personnes sur son site de Sion. Hubert Lorenz, dirigeant à succès, a notamment reçu en 2001 un Swiss Economic Award 2001.


  • Share/Bookmark

→ Pas de commentaireCatégorie(s) : Actualités

0 réponse pour le moment ↓

  • Il n'y a pas encore de commentaire mais le formulaire ci dessous vous tend les bras....

Laisser un commentaire

Envoyer

Powered by WP Hashcash