Home

18.07.2018

De l’hydrogène pour diminuer l’empreinte énergétique du Tyrol autrichien !

Ewald Perwög

Fin août dernier se déroulait à l’aula François-Xavier Bagnoud de Sion la 7e édition de la journée nationale Smart Energy. A cette occasion, Ewald Perwög, responsable Energie et Environnement chez MPreis - l’une des principales chaînes de commerce de détail en Autriche - a initié les 180 participants au projet DEMO4Grid. Une vingtaine de minutes lui ont suffi pour démontrer comment l’utilisation de l’hydrogène comme agent énergétique permet une nette diminution des émissions de CO2 et un gain non négligeable pour le portemonnaie !


MPreis est une entreprise familiale de la région du Tyrol qui compte aujourd’hui plus de 260 commerces et 170 boulangeries-pâtisseries sur l’ensemble du territoire autrichien. Plus grande chaîne alimentaire et employeur du Tyrol, la société fait partie du projet DEMO4Grid soutenu par la Commission européenne et le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) . Concrètement, ce consortium, qui inclut la société IHT - basée à Monthey -  projette de démontrer la viabilité économique de l’exploitation de l’hydrogène produite avec un électrolyseur alcalin de 4MW, au travers de business cases industriels concrets.
 

Comment ça fonctionne ? 
L’électrolyseur est au cœur du projet. En tant que vecteur énergétique, l’hydrogène permet de déployer une chaîne énergétique sans émission de gaz à effet de serre. Dans un premier temps, l’hydrogène produit et stocké servira à alimenter les fours des boulangeries, en substitution du gaz naturel, afin de produire des petits pains sans émission de CO2. 

Une seconde étape consistera à utiliser cet hydrogène pour substituer le diesel de la flotte actuelle de poids lourds qui livrent quotidiennement les 260 points de vente de chez MPreis en alimentant les piles à combustible des futurs camions. A l’heure actuelle, divers constructeurs tels que Scania ou ASKO travaillent sur ce type de véhicules. 


Trois business case pour démontrer l’efficacité de l’hydrogène !
Les résultats des trois business cases présentés dans le domaine de l’hydrogène énergie à la journée Smart Energy montrent qu’il existe des modèles d’affaires viables avec des marges significatives, justement en combinant les applications. MPreis souhaite également se positionner sur le marché de l’énergie de réglage. « Nous souhaitons proposer des prestations de services secondaires. Cela signifie que l’électrolyseur est mis à disposition du gestionnaire du réseau pour absorber, le cas échéant, le surplus d’énergie disponible momentanément dans le réseau afin d’assurer sa stabilité et rester à une fréquence et tension correspondant aux plages prévues », précise Erwald Perwög. 


En chiffres, la substitution de l’hydrogène au diesel rapporterait à MPreis 1,2 million d’euros et une économie d’énergie de l’ordre de 36% par année. La société envisage d’intégrer prochainement une petite centrale hydraulique comme source d’alimentation de l’installation d’électrolyse. Sur les quelque 970 petites centrales hydrauliques que compte Tyrol, la majorité appartient aux communes. « Avec l’électrolyse, ces dernières assureraient une production d’hydrogène permettant à leurs citoyens ou aux véhicules de la commune de rouler avec une énergie locale sans émissions de CO2. », conclut Erwald Perwög. Les communes valaisannes évoluent dans un contexte similaire. Si pour l’instant cette approche semble encore être de la musique d’avenir pour beaucoup, il ne serait pas du tout étonnant que l’on voie éclore un tel projet dans notre région dans un futur proche…
 

Vous pouvez d'ores et déjà vous inscrire pour la 8ème édition de la journée nationale Smart Energy, qui traitera de l'autoconsommation et de la libéralisation du marché, avec un focus mis sur les Pays-Bas ! Billets earlybird disponibles jusqu'au 14 août ici !

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark