Home

01.06.2016

Hooc, une start-up valaisanne pour développer les usines connectées

HOOC SA est une start-up installée à Viège. Elle est accompagnée par la Fondation The Ark via un projet d’innovation. La jeune pousse haut-valaisanne propose des solutions de maintenance pour l’automatisation industrielle, en lien avec l’industrie 4.0 et les usines connectées. Son co-fondateur, Daniel Berchtold, en dit davantage dans une récente interview publiée dans le magazine Focus, édité par le réseau d’innovation Platinn.

Avec l’essor des technologies numériques, l’industrie a entamé sa 4e révolution. Ce passage à une nouvelle ère offre de nombreuses opportunités d’innovation. Dans ce contexte, de plus en plus de logiciels de haute technologie seront requis, ainsi que des systèmes de communication toujours plus performants. L’harmonisation des différents réseaux et protocoles est l’une des conditions de la réussite, que ce soit sur le site de production lui-même ou pour la maintenance. « Les produits et les services deviennent interdépendants, et c’est pourquoi nous nous concentrons sur les fonctionnalités supplémentaires de notre produit et la multiplication des services sur notre plateforme logicielle HOOC Cloud », précise Daniel Berchtold dans l’interview réalisée par Sophie Mastelinck Bass. 

Gestion et maintenance d’installations
« A l’origine, la société Aeschimann Automationssysteme, dont le siège se trouve à Wilderswil (BE), a été notre partenaire et notre premier client, mais nous développons et commercialisons désormais nos propres solutions. Celles-ci s’appliquent à la gestion et la maintenance d’installations telles que la climatisation, le chauffage ou l’aération des bâtiments industriels. Notre spécificité relève plus particulièrement des systèmes de télé-maintenance, de surveillance et de programmation via Internet. 
Concrètement, nous simplifions la gestion à distance des installations de nos clients. Il leur suffit d’ouvrir un compte et de se munir du boîtier HOOC Connect que nous proposons ».

Besoins en télémaintenance en hausse
A l’heure de l’Internet des objets et de l’usine numérique, le monde industriel multiplie les besoins en matière de télémaintenance. Jusqu’ici, des problèmes essentiellement dus à des failles dans les systèmes de communication entre les différents modules s’avèrent récurrents et nécessitent souvent de hautes compétences informatiques en interne. « Nous avons donc imaginé un système capable de relier le réseau local de nos clients à leur prestataire de service de maintenance, le tout connecté à notre serveur. Ce boîtier, installé chez le client, permet de se brancher sur tous les systèmes de contrôle en les rendant compatibles entre eux. Ce réseau sécurisé et affranchi des systèmes informatiques habituels représente donc une véritable innovation », souligne Daniel Berchtold. 
 

Lire l’interview complète


Source : Magazine Focus, avril-mai 2016
Informations complémentaires : www.hooc.ch

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark