Home

11.09.2018

L’« eye tracking 3D » : une technologie qui pourrait toucher bien des domaines !

Vainqueur du premier Arkathon organisé par la Fondation The Ark, la start-up valaisanne Eyeware, basée à IdeArk à Martigny, développe des logiciels qui suivent les mouvements du regard et permettent aux caméras d’ordinateur ou de smartphone d’analyser l’attention humaine. Cette nouvelle technologie trouve de nombreuses utilisations, notamment pour les personnes tétraplégiques qui peuvent désormais se servir d’un ordinateur ! La jeune entreprise vient de publier un article qui détaille les 7 principales applications de la technologie de suivi du regard, tous secteurs d’activité confondus.

La vente de détail est le premier domaine qui pourrait rapidement bénéficier des avantages de la technologie « eye tracking ». Précise et non intrusive, cette dernière permet d’analyser l’attention qu’un client porte à un produit donné. Ces informations peuvent être utilisées dans un deuxième temps par les détaillants pour optimiser leur approche commerciale et leur expérience client.

Dans la robotique également, la technologie de suivi oculaire 3D a un rôle considérable à jouer. Elle permet non seulement une interaction homme-machine plus naturelle et collaborative, mais également une meilleure détection, par le robot, de l’intention de personnes et de leurs attentes par rapport à un objet (le saisir, le déplacer …). De nombreux cas d’application ont vu le jour, notamment chez les robots éducatifs et d’assistance.
 

Automobiles, téléphones, ordinateurs portables et publicité : l’économie devrait en bénéficier !
Pour l’industrie automobile, le suivi du regard en 3D présente de nombreux atouts. A l’heure où l’idée de voiture semi-autonome est sur toutes les lèvres, pouvoir détecter l’attention du conducteur semble primordial, notamment pour surveiller et permettre des transferts coordonnés entre ce type de voitures.

Téléphones et ordinateurs portables pourraient eux aussi bénéficier de cette technologie de suivi oculaire. L’utilisateur n’aurait plus qu’à utiliser ses yeux pour naviguer dans l’appareil ! En particulier pour les jeux en ligne, le suivi du regard 3D peut amener de nombreuses innovations. Un véritable atout pour le futur de ces appareils grand public !

Bonne nouvelle pour le monde de la publicité : le suivi des yeux en 3D analyse finement l’attention et la focalisation du consommateur sur les publicités qu’il perçoit. L'analyse d'audience renseigne sur le nombre de vues de la publicité, la réception émotionnelle du consommateur, l'heure de la journée où l’attention est la meilleure, ainsi que d'autres statistiques en temps réel. Une réelle plus-value, à l’heure où les audiences sont toujours plus difficiles à atteindre !
 

La santé 2.0 utilise également le suivi du regard en 3D
Aider les personnes dont le handicap empêche d’utiliser correctement un ordinateur, c’est ce qui a poussé Eyeware à se lancer dans les logiciels de suivi du regard. Les fonctions de la souris d’ordinateur sont reliées aux mouvements de la tête et au regard, ce qui permet aux tétraplégiques de contrôler un ordinateur. Les solutions technologiques d’assistance utilisant l’« eye tracking » ne s’arrêtent pas là. Guider un bras d’assistance robotique par le regard est par exemple l’un des défis de la santé de demain.

Finalement, la recherche comportementale n’est pas en reste quant à l’utilisation de la technologie de suivi du regard. Certains syndromes comportementaux, tels que les troubles du déficit de l’attention ou l’autisme, se détectent facilement en analysant la manière dont les personnes visualisent les informations. Les dispositifs de suivi oculaire actuels sont parfois contraignants pour les enfants, qui ne savent que trop peu rester tranquilles. Le suivi en 3D offre une plage de suivi beaucoup plus large.

La technologie de l’« eye tracking » offre donc de nombreuses possibilités d’innovation pour ces prochaines années. De belles opportunités sont à saisir pour Eyeware, une start-up qui s’est déjà maintes fois distinguée sur la scène nationale et internationale !

Retrouvez l’article complet en anglais en suivant ce lien.
 

Source : Eyeware

 

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark