Home

04.07.2017

Les CEO suisses, optimistes et rodés au numérique

60 % des CEO suisses s'estiment tout à fait rompus au numérique. Ils accordent au thème de la « cybersécurité » une importance plus grande qu'en 2016. La numérisation va continuer de transformer les entreprises et les secteurs d'activité dans lesquels elles opèrent. Les CEO suisses se montrent très confiants quant à la croissance des entreprises. Ils recherchent des collaborateurs talentueux, inventifs et dotés d'une intelligence émotionnelle. Ce sont les résultats de l'étude annuelle « 20th Annual Global CEO Survey 2017 » de PwC, pour laquelle 1379 CEO ont été interrogés. 

Les CEO suisses sont 60 % à juger que leurs capacités dans le domaine numérique sont très élevées. Pour près d'un tiers des entreprises suisses, la numérisation a fondamentalement modifié la concurrence ces deux dernières décennies. Pour les cinq prochaines années, 45 % des CEO suisses estiment que la technologie transformera leur branche de manière significative. Les CEO suisses sont également davantage familiers des cyberrisques que l'an dernier. Pour 76 % d'entre eux, cela constitue un frein à la croissance. Seuls l'avenir de la zone euro et la surréglementation les préoccupent davantage. 

 

Des prévisions optimistes et des marchés éprouvés
Les CEO suisses envisagent l'avenir de leur entreprise avec optimisme : ils sont 34 %, soit plus du double qu'en 2016, à se montrer « très confiants » quant à la croissance de leur entreprise ces douze prochains mois. La moyenne est de 38 % au niveau mondial. Interrogés sur la croissance de leur entreprise au cours des trois prochaines années, 34 % des CEO suisses se disent « très confiants », tandis que le chiffre est de 51 % au niveau mondial. Les CEO suisses voient des opportunités de croissance en Allemagne (62 %) et aux États-Unis (52 %). Avec 34 %, la Chine a perdu 10 points de pourcentage par rapport à 2016. 

 

Des collaborateurs inventifs 
Près de 80 % des CEO suisses sont préoccupés par la recherche des collaborateurs talentueux dont ils ont besoin. Ils veulent pour leur entreprise des collaborateurs non seulement dotés d'une expertise technique, mais capables également de résoudre des problèmes, de travailler en équipe, de se montrer créatifs et de faire preuve d'innovation (97 % pour chacun des trois aspects). L'intelligence émotionnelle est aussi une qualité très recherchée par les CEO suisses (93 %). 

« Les CEO suisses envisagent l'avenir de leur entreprise avec optimisme. La numérisation offre de nombreuses opportunités aux secteurs d'activité importants en Suisse, par exemple ceux des Fintech dans le secteur financier » résume Urs Honegger, CEO de PwC Suisse. « Toutefois, elle exige aussi des entreprises qu'elles se préparent d'autant mieux à faire face aux risques qui en découlent, notamment dans le domaine de la sécurité des données. Grâce à des collaborateurs talentueux, inventifs et également dotés de compétences sociales, les entreprises suisses pourront exploiter le potentiel de la numérisation », précise Urs Honegger. 

 

Source : communiqué de presse PwC Suisse

 

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark