Home

05.08.2013

Optimisme de rigueur pour les PME exportatrices suisses

ExportbarometerLes PME exportatrices suisses n’avaient plus été aussi optimistes depuis l’été 2011. Dans toutes les branches, elles tablent sur une hausse de leurs ventes à l’étranger. C’est l’éclaircie observée dans la zone euro qui explique ce retour à la confiance. Les PME suisses estiment par ailleurs que la clé de leur succès sur les marchés étrangers est l’innovation produit. Telles sont, en substance, les conclusions du dernier Indicateur export des PME du Credit Suisse et de Switzerland Global Enterprise (anciennement Osec).

Le baromètre des exportations du Credit Suisse, qui mesure la demande étrangère de produits suisses, indique 0,62, soit une amélioration des attentes à l’export par rapport au dernier trimestre (0,45). Le seuil de croissance du baromètre export est fixé à 0. Néanmoins, les attentes à l’export des entreprises suisses évoluent toujours un peu en dessous de la moyenne à long terme, située aux alentours de 1.

Les perspectives export des PME établies par Switzerland Global Enterprise affichent également une amélioration du climat export depuis le dernier trimestre: 63,4 points contre 60,4 au début du 2e trimestre et 56,3 au début de l’année. L’indice n’avait plus été aussi élevé depuis deux ans: il faut en effet remonter au début du 3e trimestre 2011 pour retrouver une valeur comparable.

La valeur de l’indice est calculée à partir du climat export auquel s’attendent les PME pour le 3e trimestre 2013 et sur la base des exportations effectivement réalisées au trimestre écoulé. L’indice s’échelonne de 0 à 100; les valeurs supérieures à 50 indiquent des exportations en hausse.

39% des PME tablent sur une croissance de leurs exportations au prochain trimestre, 53% sur une stagnation de leurs ventes étrangères et seuls 8% des entreprises interrogées craignent une baisse de leurs ventes à l’export.

 

Confiance dans toutes les branches

Selon les perspectives export des PME de Switzerland Global Enterprise, toutes les branches se montrent optimistes au début du 3e trimestre 2013. Comme au début du trimestre précédent, ce sont les entreprises de l’électrotechnique qui tablent sur la hausse la plus nette. Une évolution positive est attendue également dans la métallurgie, la chimie et la pharma, la construction mécanique, l’industrie de précision et les services. Les entreprises de l’industrie du papier se montrent prudentes et celles de l’industrie des biens de consommation plutôt frileuses.

Interrogées sur les raisons de leur optimisme, 54% des PME suisses prévoyant une augmentation de leur chiffre à l’export ces prochains mois répondent «l’innovation produit» (plusieurs réponses étaient possibles). Ce facteur de succès a gagné en importance en l’espace de trois mois. Le deuxième facteur cité est le «marketing renforcé», qui est évoqué par 44% des entreprises. Enfin, 29% des entreprises mentionnent «l’amélioration de l’environnement économique» comme troisième facteur.

 

Couverture des risques de change

En ce qui concerne les bénéfices, 70% des PME interrogées craignent que la cherté du franc ne mette à mal leurs marges. Elles étaient 72% à le redouter au dernier trimestre. Parmi les PME interrogées, 40% confessent avoir recours à des opérations de couverture de risques de change pour réduire les effets néfastes du franc fort sur leurs marges.

 

Informations complémentaires : www.switzerland-ge.com

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark