Home

23.11.2017

Quel rôle pour la technologie et quelle place pour l’homme ?

Eversys

Quelle est la place de la machine et de l’homme dans l’industrie d’aujourd’hui et de demain ? A l’heure de l’industrie 4.0, de multiples questions se posent sur cette thématique. Kamal Bengougam, directeur commercial de l’entreprise valaisanne Eversys, a un avis bien tranché sur la question. En prenant comme exemple le domaine des machines à café, il livre, dans le dernier numéro de la revue américaine « Coffee Talk », une réflexion très intéressante. Nous vous la livrons en intégralité, en version française.  

« Le monde d'aujourd'hui est en transition, à cheval entre l’humanisation et la robotique et en plein changement de paradigme entre l'homme et la machine. Qui gagnera cette course vers plus d'efficacité et de rentabilité et il y aura-t-il, de facto, un perdant ?
En théorie, le rôle de la technologie devrait être de libérer l'homme de la norme et des tâches répétitives… et le lâcher dans un monde de créativité et d'épanouissement. Ainsi, il ne devrait pas y avoir de perdant dans cette course, mais plutôt une opération « win-win ». 


La technologie à l’aide du barista ? 
Dans l'industrie du café, le barista est tenu en haute estime. Il est un artiste qui sublime les papilles gustatives des amateurs de café et transcende sa machine avec son expertise et son flair.

Cependant, au-delà de la magie du barista, il reste encore quelques questions ouvertes. Dans le monde de l'espresso, les problèmes ont toujours été les suivants : productivité, connectivité et gestion des informations. Dans ce cas, la technologie peut intervenir et résoudre les écarts non désirés, limiter les coûts élevés de production et d'exploitation et exploiter les données en temps réel. Reste à savoir si le marché sera ouvert à ces évolutions… ou si une révolution arrêtera la marche irrévocable de la technologie…


Qualité constante, gage de succès
Dans le monde du café, le broyage des fèves est l’un des plus grands défis qui permet d’atteindre une uniformité du produit final. A ce titre, un développement majeur permet désormais de contrôler et de régler en temps réel le broyeur de café. La machine réagit aux variations de température, calcule la qualité et la quantité de poudre de café et assure une extraction optimale. Cela favorise une expérience uniforme dans la tasse. Cette technologie, baptisée Extraction Time Control (ETC) est une innovation qui fournit cette qualité constante, primordiale pour le succès à long terme d'une entreprise.


La productivité est la capacité d'une machine à produire un nombre optimal de produits homogènes, même pendant les périodes les plus chargées. Ainsi, afin d’optimiser ce nombre, les fabricants d'équipements doivent minimiser les temps d'arrêt, réduire les problèmes techniques, mais aussi supprimer les pertes de temps. Des éléments comme la capacité du boiler et la vitesse d'exécution du café entrent alors en jeu pour maximiser les revenus potentiels. Des machines conçues sur la base de modules indépendants les uns des autres facilitent ainsi les réparations et réduisent les temps d'arrêt.


La connectivité permet quant à elle à une entreprise de limiter les temps d'arrêt en éliminant les erreurs grâce à une maintenance prédictive. Pouvoir diagnostiquer en temps réel les dysfonctionnements grâce à la télémétrie offre la possibilité de détecter les problèmes, mais aussi de minimiser les occasions manquées. Le client peut obtenir des tableaux de bord de gestion sur mesure, qui lui fourniront des informations pertinentes - en temps réel - sur les performances commerciales.


La machine plus chère que l’homme ? 
On pourrait penser que ces machines de haute technologie coûtent plus cher, au départ, que les machines manuelles. Mais que se passerait-il si, dans cette équation, nous comptions les coûts de la main-d'œuvre, le gaspillage, les incohérences ? La machine serait-elle plus chère que l'homme ?

En réalité, les machines représentent un coût unique et un programme d'entretien annuel complet, alors que l'homme a de plus en plus besoin de revenus, quelle que soit la performance de l'entreprise. Les employés pensent souvent que les propriétaires sont riches et que leur seul objectif est de maintenir les salaires à un niveau bas. Mais si vous prenez en compte le risque inhérent au commerce de détail, aux taxes, aux loyers et aux fluctuations saisonnières, l'herbe n'est pas toujours plus verte de l'autre côté de la clôture.

Ainsi, compte tenu de ce qui précède, comment peut-on faire pour que son entreprise soit « à l'épreuve du futur », puisse accéder au « paradis» commercial et assurer des revenus réguliers tout en maîtrisant ses frais généraux ? 


Offrir de la connectivité et une expérience unique
Une proposition de valeur solide doit toujours offrir de la connectivité aux clients, une expérience à la fois unique et convaincante. Et pour cela, une entreprise aura toujours besoin de gens. De plus, une entreprise doit offrir une qualité constante plutôt que des variations générées par les personnes. Mais également garantir la diffusion d'informations pertinentes en temps réel.

L'homme et la machine ne doivent pas uniquement coexister. La technologie doit améliorer la liberté d'expression individuelle et le profit. Plutôt que d'usurper l'humanité, elle cherche à la compléter, à créer un partenariat dans lequel la créativité de l'homme est renforcée - et non menacée - par l'efficience et les compétences techniques.

« Quoi qu’il en soit, l'avenir de l'homme et de la machine reste radieux. »

News : Eversys a lancé le 20 octobre sa nouvelle génération de machine à café, à l’occasion du salon HOST de Milan. Informations complémentaires : https://www.eversys.com/blog/ 


Source : Coffee Talk, texte de Kamal Bengougam (traduit par la Fondation The Ark)
Crédit photo : Eversys

 

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark