Home

05.02.2019

150'000 francs pour le drone de victimes d’avalanche créé par une start-up valaisanne !

Nivitec, la start-up valaisanne née à la HES-SO Valais-Wallis et soutenue par une Bourse de la Fondation The Ark, vient de recevoir CHF 150'000.- de la Fondation Gebert Rüf. Ce montant tombe à point nommé pour la jeune pousse valaisanne, qui pourra ainsi poursuivre le développement de son drone autonome de recherche de victimes d’avalanche. Une intégration dans l’Incubateur The Ark est également envisagée à court terme.  

L’idée d’un drone de recherche de victimes d’avalanche autonome est née lors d’un cours d’Innovation et Gestion au sein de la Haute Ecole d’Ingénierie (HEI) de Sion. Vincent Bontempelli et Jonathan Michel, alors étudiants, ont ensuite porté ce projet en option principale à la Haute Ecole de Gestion (HEG) de Sierre en 2017. C’est dans le cadre du programme Business eXperience que l’entreprise-école a pris forme sous le nom de Nivitec
 
A la fin de cette option, deux travaux de Bachelor ont été réalisés au sein de la HEI. Les résultats prometteurs de ces thèses ont poussé les deux ingénieurs, récemment diplômés, à collaborer avec Stéphanie Ferreira, économiste ayant participé à BeX. Tous les trois ont déposé une demande de Bourse auprès de The Ark, qui a été acceptée. Le but de la Bourse était d’analyser le potentiel commercial du drone, de cibler les éventuelles barrières commerciales via un FTO et de préparer un business model.  

 
Un prototype fonctionnel à la fin de l’hiver  
« A l’issue de ces trois mois de Bourse The Ark, nous sommes très optimistes sur notre avenir », souligne Vincent Bontempelli. Certains challenges importants sont encore à relever, comme l’affinement du business model. « Un autre défi, et pas le moindre, est de poursuivre le développement de notre drone, avec pour objectif d’arriver à un premier prototype fonctionnel à la fin de cette saison d’hiver ». La jeune pousse travaille déjà en partenariat avec l’entreprise Air-Glaciers. Dans la foulée du succès remporté devant la Fondation Gebert Rüf, les démarches de recherche de fonds continuent.  
 
 « La Bourse The Ark a été utile et riche en enseignements pour notre jeune start-up » précise Vincent Bontempelli, qui espère pouvoir compter sur l’appui de la Fondation The Ark ces prochains mois. Cela devrait être le cas puisque Nivitec est en sélection pour entrer dans l’Incubateur de start-up de The Ark. Affaire à suivre.  


Faciliter le travail des sauveteurs 
Le drone en développement par les trois Valaisans se base sur la technologie DVA. Il a pour but d‘optimiser le temps de recherche et d‘augmenter les chances de survie des personnes enfouies. Le drone pourra évoluer sur l’intégralité d’un domaine skiable grâce à des antennes relais et un retour vidéo en temps réel. Il sera pilotable depuis un poste de contrôle au centre du domaine, mais pourra, à terme, effectuer des missions de manière autonome en s’orientant à l’aide de son GPS.

Dès l’alerte lancée, le drone pourra se rendre rapidement sur le lieu de l’avalanche et une caméra embarquée permettra à l’opérateur en station de délimiter précisément la zone pour initier la recherche autonome. Le drone pourra ainsi détecter un maximum de victimes avant même l’arrivée des sauveteurs sur place. Dès la détection terminée, le drone retournera seul jusqu’à sa base.

 

 

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark