Home

01.04.2016

Addiction au smartphone : test révolutionnaire développé au BioArk de Monthey

Un test rapide révolutionnaire, qui permet de déterminer en quelques secondes si un individu est accro à son smartphone, vient d’être mis au point au BioArk de Monthey. C’est la société Swiss Biotech Center (SBC) qui est à l’origine de cette découverte majeure. Elle permettra à des millions de personnes de poser un diagnostic sur cette accoutumance de plus en plus marquée dans la société actuelle. Le potentiel économique est énorme et ce test est d’ores et déjà promis à un bel avenir.

Le test rapide d’addiction au smartphone a été mis au point sur la nouvelle plateforme technologique SBC Diagnostics, installée au BioArk de Monthey depuis l’an dernier. Ces installations high-tech permettent de créer de A à Z des tests rapides, sur le modèle des tests de grossesse.

Une goutte de sang suffit
Une goutte de sang suffit pour déceler l’enzyme responsable de l’addiction au smartphone. Concrètement, l’individu qui a des doutes prélève une goutte de sang au bout de l’un de ces doigts, de préférence l’un de ceux utilisés pour pianoter sur le clavier de son portable. Au moyen du kit fourni, il étale le sang sur la plaquette ad hoc. Le test livre son verdict en quelques secondes : il est positif si une ligne bleue apparaît.

« L’avancée est majeure : dès l’adolescence, on pourra diagnostiquer une addiction au smartphone. Si la personne est consciente de cette addiction, il sera possible de la soigner ou de prendre rapidement les mesures psychologiques qui s’imposent », précise Grégoire Parchet de Swiss Biotech Center. Le potentiel économique est énorme et des premiers investisseurs se sont déjà manifestés.
 
Test commercialisé avant la fin de l’été 2016
Si tout se passe comme prévu, le test sera prêt à la commercialisation avant la fin de l’été, confortant la position du Valais comme région leader dans le domaine des tests rapides. A plus long terme, ce test pourra être étendu aux jeux vidéo, phénomène tout aussi répandu que l’addiction aux téléphones portables. 

Les tests rapides ont le vent en poupe, notamment en Valais. Plusieurs sociétés localisées dans le canton en proposent déjà, à l’image de la PME Augurix (Test d’intolérance au gluten), des start-up Karmagenes (test de la personnalité basé sur l’ADN) et Testress (évaluation du taux de stress grâce à un prélèvement salivaire). Au BioArk de Monthey, Swiss Biotech Center, société nouvellement constituée, exploite une plateforme technologique entièrement dédiée à la fabrication de ces tests. 


Source : communiqué de presse Swiss Biotech Center

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark