Home

21.02.2019

Au cœur d’une ligne de production réalisée par la PME valaisanne Burgener

Lorsqu'ils manipulent des matières en vrac, les exploitants d'usines sont souvent confrontés à des surprises. L’entreprise haut-valaisanne Burgener AG a créé une ligne de production complètement automatisée pour le dosage et le conditionnement d'agents chimiques. Le portail technique allemand Prozesstechnik Online nous plonge au cœur de cette ligne de production. Il s’agit d’une ode au savoir-faire de cette PME valaisanne, mais également une preuve supplémentaire que le Valais sait innover dans des domaines industriels et technologiques.  

 
Qu'est-ce qui rend la manipulation des poudres, poussières et granulés si difficile ? Alors qu'un produit est facile à remplir, le suivant a tendance à coaguler, et un autre comme un liquide à travers les tuyaux. Certains produits en vrac se comportent différemment dans des conditions identiques, ce qui rend les processus de remplissage et de dosage difficiles à prévoir. Il faut beaucoup d’expérience pour évaluer correctement le comportement des solides en vrac. « Cette expérience fait notre force depuis la création de l'entreprise il y a 50 ans », explique Simon Brantschen, membre de la direction de Burgener AG, sise à Viège. « Cela nous a permis d'aboutir à la réalisation d'une ligne d'emballage sur mesure et entièrement automatisée pour le compte d’un fabricant mondial d'additifs chimiques ».


Cinq postes automatiques
Le premier poste de la ligne sépare les boîtes empilées. Un second prépare les boîtes pour le remplissage. « Chaque conteneur est doublé à l'intérieur avec un sac en plastique », précise Simon Brantschen. Pour ce faire, un système de manutention a été installé. La quantité d'air nécessaire pour gonfler les sacs est mesurée avec un capteur de pression intelligent.


Le récipient avec le sac en plastique atteint ensuite la station de dosage (3e poste). L'additif chimique est alors versé dans le sac lors d'un processus de remplissage en deux étapes. Le débit grossier assure un remplissage rapide de la poudre. Dès qu'une quantité cible définie est atteinte, le débit grossier s'arrête et le débit fin dose alors la quantité de remplissage souhaitée avec une précision de 20 grammes. Le quatrième poste de la ligne ferme le sac rempli. Le système développé par Burgener applique un procédé de soudage du sac par impulsion magnétique. Juste avant de sceller les sacs, l'air résiduel est évacué. L’emballage passe ensuite à une dernière étape automatisée, qui permet de poser le couvercle de la boîte et de fermer la boîte avec une pression adéquate.  


Jouer la sécurité
Avec un système aussi complexe, une attention particulière doit être mise sur la sécurité des machines. C'est pourquoi Burgener a équipé les différents postes d’un système de maintenance avec des soupapes de sécurité. Celui-ci assure la protection des opérateurs et des machines en ventilant le plus rapidement possible les composants dangereux en cas d'arrêt d'urgence de la ligne de production.
« Le système et les composants d'automatisation installés sur de telles chaînes de production nous permettent d’effectuer des tâches complexes de manière simple », s'enthousiasme Simon Brantschen.


L’article complet, écrit par Christopher Haug, peut être consulté sur le site de Prozesstechnik Online (en allemand)

Source et crédit photo : Prozesstechnik Online

 

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark