Home

28.04.2016

Deux start-up valaisannes au cœur de la nouvelle Box TV de Swisscom

Deux start-up valaisannes,accompagnées par la Fondation The Ark, ont contribué au développement de la nouvelle Box TV de Swisscom, en permettant pour la première fois la reconnaissance vocale des dialectes alémaniques. Recapp IT et KeyLemon, basées respectivement à Viège et à Martigny, ont fourni la technologie développée à l’origine par l’institut de recherche Idiap de Martigny. Cette réalisation concrète de large envergure, mise en place avec succès dans un produit grand public, est une belle vitrine pour le savoir-faire valaisan et son écosystème des logiciels et applications informatiques. 

La nouvelle Box TV, lancée à mi-avril dernier, permet aux clients Swisscom TV 2.0 de profiter de contenus ultranets en Ultra High Definition (UHD) sur leurs appareils. Elle est livrée avec une télécommande à microphone intégré. Grâce à la reconnaissance vocale intégrée, la recherche dans le contenu est grandement simplifiée. Il n’est ainsi plus nécessaire de taper les termes recherchés. La recherche s’effectue sur des titres de films ou de programmes, des noms d’acteurs, des clubs sportifs ou d’autres mots-clés. La recherche vocale fonctionne désormais pour le français, l’anglais et tous les dialectes suisses alémaniques en plus de l’allemand. 

Si les dialectes d’outre-Sarine ont pu être pris en compte, c’est notamment grâce aux travaux des start-up KeyLemon et Recapp IT. Jusqu’à présent, les personnes parlant un dialecte suisse alémanique étaient désavantagées puisque leur langue n’était pas reconnue sur les appareils à commandes vocales. Ils devaient s'exprimer en « hochdeutsch » pour être compris. « La technologie mise en place sur la nouvelle Box Swisscom TV 2.0 est donc une première. Elle change réellement la donne dans le domaine », selon Peter Fregelius, Head of TV & Entertainment Technology chez Swisscom. 
 

Répondre à un clair manque sur le marché 

Selon David Imseng, fondateur et directeur de Recapp IT, « il existe un clair manque sur le marché, puisque les géants de l’informatique comme Google et Apple ne prennent pas en compte la reconnaissance des dialectes régionaux ». Le projet développé avec Swisscom ouvre ainsi des perspectives plus larges. 

La technologie de recherche vocale trouve son origine à Martigny, auprès de l’institut Idiap. Sur cette base se sont construites les start-up KeyLemon (créée en 2008 et spécialisée dans la reconnaissance faciale et vocale) et recapp IT (créée en 2014 et spécialisée dans la retranscription de la voix). Ces deux jeunes entreprises, spin-off de l’Idiap, se sont alliées pour proposer dans un temps record une solution à Swisscom. 

« Le système fonctionne très bien, même s’il n’est pas encore totalement parfait », précise Gilles Florey, CEO de KeyLemon. Les deux entreprises travaillent à l’amélioration constante du produit. Les deux start-up ont été accompagnées dès leurs débuts par l’Incubateur de The Ark, la Fondation pour l’innovation en Valais. 

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark