Home
BLOG D’INFOS DU VALAIS TECHNOLOGIQUE, INDUSTRIEL ET INNOVANT

08.03.2021

«Entreprendre en Valais : n’hésitez pas, allez-y»

ACTUS

A l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, nous vous proposons de rencontrer des entrepreneures valaisannes. Découvrez ci-dessous l’interview de Morgane Pfefferlé, co-fondatrice de l’entreprise Travelise, spécialisée dans les voyages surprises. Sa start-up a été soutenue à ses débuts par la Fondation The Ark.

Fondation The Ark : Racontez-nous un peu comment l’aventure Travelise a débuté …

Morgane Pfefferlé : L’idée de Travelise a émergé lors de mes études à la HES-SO Valais-Wallis, en tourisme. L’idée du « voyage surprise » est venu lors d’une semaine dédiée à l’innovation. Le projet s’est ensuite concrétisé avec le programme Business Expérience. Alain Quartenoud, le deuxième co-fondateur de la start-up, a rejoint le projet à ce moment-là.

En novembre 2016, nous avons décidé, avec Alain, de poursuivre l’aventure en créant l’entreprise. Jusqu’à fin 2019, nous nous sommes consacrés au développement de l’application mobile Travelise, à l’organisation de voyages surprises dans toute l’Europe et à l’élaboration d’offres « business ». En parallèle, l’équipe Travelise s’est beaucoup agrandie.
Entre 2018 et 2020, nous avons commencé à travailler sur le projet de week-end surprises en Suisse. A ce moment-là, les destinations suisses équivalaient à 20% des destinations proposées. Le concept est de favoriser le tourisme local tout en gardant la surprise du voyage. Découvrir d’une nouvelle manière une destination proche de chez soi !


FTA : Comment l’année 2020 a-t-elle transformé vos projets ?

Morgane Pfefferlé : A fin 2019, nous avions élaboré l’idée de tours surprise dans les différents cantons suisses. Cependant, les gens ne choisissaient pas forcément les destinations helvétiques. Avec la situation Covid, nous avons poussé le concept plus loin. 
En quelques mois, l’équipe a réalisé le travail prévu sur plus d’une année.

En avril dernier, le premier produit Valais Tour est sorti, puis en fin d’année la version fribourgeoise de ce même Tour a été lancée. Ces projets ont été directement soutenus par Valais/Wallis Promotion, l’Union Fribourgeoise du Tourisme et la NPR et l’appel à solutions Digitourism. Cela nous a permis de continuer à innover malgré la situation de pandémie. Nous travaillons actuellement à ouvrir le concept aux autres régions demandeuses.


FTA : En tant que femme entrepreneure, quel est votre point de vue sur l’équilibre vie professionnelle et privée ?

Morgane Pfefferlé : Homme ou femme, du point de vue de l’entrepreneuriat, je ne vois aucune différence à l’heure actuelle. Toutes les portes sont à présent ouvertes aux femmes grâce aux efforts des dernières décennies. Le message que je souhaite faire passer est que si vous souhaitez entreprendre en Valais, n’hésitez pas, allez-y.

 

En cette journée du 8 mars, découvrez également les résultats d’une étude réalisée par CRIF, concernant les créatrices d’entreprise en Suisse, pour l’année 2020.