Home

13.12.2012

Etude: 70% des Suisses ouverts à l’idée de créer leur propre entreprise

amwaySelon le rapport Amway sur l’entrepreneuriat européen en 2012, une grande partie de la population suisse et européenne est ouverte à l’idée d’exercer une activité professionnelle indépendante. Néanmoins, la récession, l’insécurité économique et la crainte de subir un échec sont autant de facteurs qui dissuadent les Européens de créer leur propre entreprise.

Cette étude a été réalisée par Amway sous la forme d’entretiens auprès de 17 668 citoyens suisses et européens.  Parmi eux, nombreux sont celles et ceux qui rêvent de fonder leur propre entreprise. Le rapport indique que plus de deux tiers (69%) des Européens sondés dans 16 pays – dont la Suisse - sont ouverts à l’idée d’exercer une activité professionnelle indépendante.
En tête des résultats se classent les Danois (84%), suivis des Français (77%) et des Britanniques (75%). La Suisse se classe au neuvième rang, avec 70% d’avis positifs. Pour leur part, seul un tiers des Espagnols (32%), des Autrichiens (35%) et des Allemands (35%) se disent ouverts à cette idée.

Crainte de subir un échec économique
Pour les personnes sondées, l’indépendance professionnelle (45%), la liberté de réaliser ses propres idées (38%) et les perspectives d’un second revenu (33%) sont les aspects les plus importants liés à l’idée de créer leur propre entreprise. Néanmoins, s’ils discernent clairement les nombreux avantages offerts par cette possibilité, la plupart des Européens voient en l’absence d’un capital de départ (57%), l’insécurité économique (44%) et la crainte de subir un échec (35%) des obstacles qui les dissuadent de poursuivre leur rêve d’une vie d’indépendant.

Avis très positifs sur les entrepreneurs
En outre, l’étude montre que les Européens voient les indépendants d’un très bon œil: selon eux, ces derniers sont plus autonomes quant au choix de leur lieu de travail (45%), ils osent sortir des sentiers battus (45%) et ils parviennent à mieux gérer leur temps (40%). Par ailleurs, la plupart des Européens reconnaissent que l’entreprenariat est important pour l’avenir.
Plus particulièrement, les répondants danois (94 %), autrichiens (86 %), britanniques (86 %) et suisses (81%) prédisent une évolution positive ou neutre quant à l’importance du rôle joué par l’entreprenariat au cours des dix prochaines années.

« Encadrer les jeunes pousses »
« Afin de stimuler l’entreprenariat, il est indispensable que les jeunes pousses aient le sentiment qu’elles ne sont pas seules durant la phase de démarrage et qu’elles peuvent obtenir l’aide et les conseils dont elles ont besoin. Elles doivent également avoir le sentiment que les autorités sont là pour les soutenir et pas pour les accabler de règles incompréhensibles et multiplier la paperasse. Il est important de rappeler que si les indépendants potentiels ont envie de poursuivre leur rêve, ils veulent néanmoins pouvoir dormir sur leurs deux oreilles », conclut Lars Nøies, directeur régional Amway pour la Scandinavie, les Pays-Bas et la Belgique.

Lisez l'étude complète - en anglais - en cliquant sur ce lien (pdf, 1,96 Mo)


Source et crédit photo : www.amway.com

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark