Home
BLOG D’INFOS DU VALAIS TECHNOLOGIQUE, INDUSTRIEL ET INNOVANT

09.02.2022

Industrie 4.0 : s’y lancer uniquement si elle concrétise une ambition de votre PME !

ACTUS

L’industrie 4.0 est un ensemble de technologies que l’on peut facilement relier entre elles et qui permettent de développer un grand nombre d’applications industrielles. Toutefois, le point de départ de la mise en place d’applications 4.0 ne doit pas être l’envie d’implémenter des technologies. Il doit faire écho à un besoin réel et à une ambition à définir au niveau stratégique de la gouvernance de votre PME. C’est l’avis de Moundir Rachidi, partenaire et directeur au Boston Consulting Group. Ce dernier s’exprimait à l’occasion de la Swiss Digital Conférence de fin janvier 2022 à Sierre.

Toujours selon Moundir Rachidi, la technologie est le levier de l’industrie 4.0. Cette dernière fait référence à la quatrième révolution industrielle, après celle de la vapeur (fin 18e siècle), de l’électricité (début 20e) et de l’électronique (vers 1970). L’industrie 4.0 est liée à la connectivité des données. Ces révolutions s’appliquent à des choses existantes, et on peut donc les adapter partout. 

Robots autonomes, fabrication additive par impression 3D, réalité augmentée (notamment pour la maintenance) ou internet des objets sont quelques-unes des technologies liées à l’industrie 4.0. Elles nourrissent le big data, dans lequel l’intelligence artificielle va chercher les données pertinentes pour aider les gens qui travaillent dans l’industrie. La simulation avancée fait aussi partie de la mouvance 4.0. « Aujourd’hui, à l’instar de l’avion Rafale, homologué uniquement sur la base d’images 3D, tout se simule, y compris les entrepôts, les usines ou encore les modes de travail ». L’intégration digitale devient également une technologie en soi, afin de faire dialoguer tous les outils digitaux. Sans oublier les questions en lien avec le cloud et la cybersécurité. 

Mais pourquoi dès lors parlons-nous de plus en plus d’industrie 4.0 ?  Ces technologies ne coûtent pas très cher et les performances s’améliorent de jour en jour. Et il est facile de les relier entre elles. « En terme d’utilisation, cela reste très simple à ajuster et à paramétrer. Et cela permet surtout des sauts de performance », note Moundir Rachidi. L’intelligence artificielle, pour ne parler que d’elle, peut être utile sur l’ensemble de la chaîne de valeur : du développement de produits aux stocks en passant par la gestion des besoins des clients. 


Utilisation exponentielle
Ce n’est ainsi pas une surprise que les technologies et en particulier l’intelligence artificielle ont des utilisations exponentielles dans le domaine de l’industrie. « Il n’y a que la courbe des cas de Covid-19 de ces jours qui connaît une aussi forte augmentation », sourit Moundir Rachidi. Ces technologies s’inscrivent toutefois dans un contexte plus large, en lien avec le développement durable - qui pose de nouvelles questions sur le développement économique - mais également avec la forte hausse des exportations mondiales. 

Le rôle des personnes qui utilisent ces technologies devient de plus en plus complexe. Mais les technologies sont aussi une opportunité de simplifier les opérations industrielles et résoudre les challenges en lien avec le développement durable. 

Gain d’efficience
On parle de l’industrie 4.0 car cela a des impacts vraiment tangibles, notamment au niveau de la productivité et de la réduction des coûts. « Cela peut atteindre plus de 20% d’efficience dans certains secteurs ». L’industrie 4.0 est également une occasion de mieux répondre aux besoins des consommateurs, avec un développement de produit plus rapide et/ou des gains de flexibilité sur la fabrication, par exemple pour basculer d’un produit à l’autre. « Tout cela touche la production, mais aussi toute la chaîne d’approvisionnement (entrepôts, transports, réduction des stocks...) ». 

« Si vous n’engagez pas ce genre de démarche, vous serez en retard par rapport à vos concurrents. C’est un sujet qui n’est pas que technique, mais qui touche vraiment la stratégie de votre entreprise », précise Moundir Rachidi. 

L’industrie 4.0 explique également pourquoi l’on assiste maintenant, après une production délocalisée dans les pays en développement, à une relocalisation de la production. Cela est possible grâce à la souplesse permise par les technologies. « Grâce à ces technologies, on est plus proches du client, plus souples dans la production, ce qui permet d’apporter de nouvelles propositions de valeur ».
 

Propos recueillis le 28 janvier 2022, à l’occasion de la Swiss Digital Conference