Home

07.08.2012

KeyLemon : remplacez votre mot de passe par un sourire !

keylemonKeyLemon, basée à l'IdeArk de Martigny, a mis au point un logiciel de reconnaissance faciale. A ce jour, la start-up compte déjà trois millions d’utilisateurs. Retrouvez l’interview de Gilles Florey, CEO réalisé pour le magazine Focus, édité par le réseau Platinn.

Comment est née KeyLemon ?

L’entreprise a vu le jour juste après mes études en 2008 alors que je terminais un programme d’entrepreneuriat à la HES-SO à Sierre. En collaboration avec l’institut de recherche IDIAP, nous avons conçu un logiciel permettant l’accès facilité à un ordinateur ou à une application informatique. L’idée était d’avoir une approche ludique et conviviale lors de la connexion. En une fraction de seconde, la solution d’identification biométrique reconnaît le visage à l’aide d’une webcam et ouvre la session. L’engouement pour notre version gratuite (400'000 téléchargements en quelques mois) et les différents soutiens obtenus au démarrage nous ont confortés dans notre modèle d’affaires.

Quels sont les atouts de votre technologie ?

Lorsque l’utilisateur souhaite se connecter à son ordinateur ou à un site populaire, comme Facebook, LinkedIn ou Twitter, il suffit de montrer son visage pour se loguer. La reconnaissance est instantanée et les mots de passe superflus. Le système permet ainsi d’assurer l’identification de l’utilisateur d’un compte. Par exemple, une société médicale a opté pour notre produit pour l’accès à une machine de tests sanguins : le laborant manipulant l’échantillon devait être le même que celui qui le récupérait. Ou une banque mexicaine a signé un partenariat stratégique afin de renforcer son contrôle d’identité et la sécurité. A terme, nous convoitons donc de nous différencier des concurrents grâce à notre offre unique combinant les technologies spécifiques de la reconnaissance faciale et vocale.

Comment vous positionnez-vous face à vos défis d’avenir ?

Nous avons développé deux principales activités : le logiciel à installer qui authentifie l’utilisateur Windows ou Mac et l’algorithme (Software Development Kit). Ce dernier est vendu à des entreprises qui en font une application interne selon des besoins spécifiques. Le marché a vite adopté nos solutions puisque nous commercialisons essentiellement via notre site internet. Près de 90% de notre chiffre d’affaires est réalisé à l’étranger. Bien que nous nous soyons distingués face à la concurrence, il faut continuer de grandir en offrant des solutions utilisables pour tous au travers de PC, tablettes ou smartphones. Un investissement conséquent dans la recherche et développement permet de continuellement affiner notre technologie et de la rendre plus performante. Dans un futur proche, nous allons déployer pour les entreprises une plateforme « Cloud » incluant notre technologie.

L’apport de platinn

Frédéric Bagnoud, coach platinn à la Fondation The Ark, conduit le processus de coaching sous différents angles allant de la validation du modèle d’affaires aux relations avec les investisseurs. L’objectif premier du projet visait à optimiser et améliorer la technologie de reconnaissance faciale. « KeyLemon souhaite répondre avec réactivité aux demandes des clients afin de conserver leur avantage concurrentiel dans le temps. Il faut donc s’assurer de la qualité des solutions proposées : meilleure localisation du visage, amélioration de l’interface utilisateur ou encore identification du genre et de l’âge. Ce qui m’a frappé d’emblée dans la start-up, ce sont l’enthousiasme et la fibre entrepreneuriale de Gilles Florey et de son équipe. L’entreprise a d’ailleurs reçu de nombreuses distinctions comme le Red Herring Award. »

L’avis de l’entrepreneur

« Nous avons entendu parler de platinn lorsque nous étions localisés au sein de l’Incubateur The Ark sur le site de l’IdeArk à Martigny. Les coachs nous ont ont orientés lors de problématiques diverses : mise à l’épreuve de notre modèle, étude du business plan, démarche pour obtenir des financements et accès à des compétences pointues. Frédéric Bagnoud nous a accompagnés en fournissant un travail global et aussi dans le contexte des démarches pour obtenir des soutiens. Nous avons ainsi bénéficié des précieux conseils lors du montage de projets CTI et européens », conclut Gilles Florey.

Source : Magazine Focus Juillet-Août 2012, platinn Crédit photo : KeyLemon
comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark