Home

15.05.2019

La facilitation visuelle en entreprise : pour donner davantage d’impact aux mots !

La facilitation visuelle, qui consiste à dessiner les éléments-clés d’un PV, d’une conférence ou d’une séance, permet d’augmenter les capacités de mémorisation et de donner l’envie aux participants de creuser davantage les comptes-rendus écrits. Telle est la conviction de Cornelia Khaus, formatrice en facilitation graphique. Cette dernière était l’oratrice de la dernière conférence InnoVibes au TechnoArk de Sierre.


« On peut convaincre un investisseur ou un banquier avec une visualisation. Cela peut susciter l’émotion. C’est parfois les projets les mieux présentés qui passent, et pas forcément les meilleurs », note Cornelia Khaus. Selon elle, les mots et la parole sont au centre de ce qui nous préoccupe. Les mots sont porteurs de sens, pour autant qu’ils soient en lien avec une image. « En associant un mot avec un pictogramme, cela parle davantage ». Cela permet un ancrage visuel, qui se grave dans la mémoire des participants.


Ne pas oublier de faire passer des émotions
« Mais il ne faut pas oublier les émotions. Il est important d’être intégré de manière émotionnelle pour faire passer des messages et améliorer la mémorisation ». Au final, en combinant l’émotion, la parole et les dessins/images, il est possible d’augmenter jusqu’à 60% les capacités de mémorisation.
La facilitation visuelle et/ou graphique vient des Etats-Unis. Elle y est surtout utilisée dans le domaine de l’entreprise, pour clarifier les idées dans les séances. « Elle est intéressante pour présenter des propos ou animer des conférences ». C’est un bon moyen de communication après les séances, facile à imprimer et très simple à transmettre.  
Le dessin en live, c’est dynamique, mais c’est aussi plus risqué qu’un PowerPoint. Ce n’est pas pour autant qu’il est difficile d’acquérir les techniques du dessin pour faire passer des messages. « Il n’est pas utile de se sur-former, mais plutôt de pratiquer sans cesse ».


Aller pas après pas
Pour mettre en place cette méthode en entreprise, il faut aller pas après pas. « Commencez par mettre le programme de la séance à venir sur un flipchart avec un dessin, avant de passer au traditionnel PowerPoint. Puis intégrez petit à petit des dessins », conseille Cornelia Khaus. Selon elle, il ne faut pas hésiter à se lancer, à penser « out of the box ». « Les esprits s’ouvrent : dessiner en entreprise devient une alternative crédible au monopole de PowerPoint ».
Pour faire ses dessins et animations visuelles, Cornelia Khaus utilise principalement l’application Paper53. C’est un outil de visualisation gratuit, disponible en ligne (mais uniquement sur iPad et iPhone).
 

Les InnoVibes reviennent tout soudain ! Le 12 juin prochain, c'est Cristina Riesen, entrepreneure et coach de start-up qui traitera de la pensée créative en entreprise. N'attendez plus et inscrivez-vous sur www.innovibes.ch !
 

Propos recueillis le 29 mars 2019 au TechnoArk de Sierre

 

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark