Home

27.12.2018

Micro-réseaux privés : la solution pour une transition énergétique réussie ?

Autoconsommation et libéralisation du marché de l’énergie : ces deux mots sont aujourd’hui sur les lèvres de tous les énergéticiens. Aux Pays-Bas en particulier, gérer les énergies renouvelables est devenu une priorité. La start-up Spectral constitue un excellent exemple : au travers de nombreux projets, elle contribue à favoriser les réseaux locaux, en utilisant les technologies intelligentes.


Basée à Amsterdam, Spectral a vu le jour en 2015. Première spin-off de Metabolic - une organisation qui travaille avec les gouvernements, les ONG et les entreprises pour relever des défis complexes en matière de durabilité – elle est dirigée par Philip Gladek, son fondateur. Développement de micro-réseaux, utilisation de la blockchain ou création de son propre système de pile : la jeune entreprise n’a pas peur de se frotter aux nouvelles technologies pour atteindre son objectif d’approvisionnement énergétique à 100% durable.

Présent lors de la 8e édition de l’Event Smart Energy, Philip Gladek a donné quelques éclaircissements sur la politique énergétique européenne. La création de communautés énergétiques locales est soumise à certaines conditions. Celles-ci doivent être propriétaires et gestionnaires de leur propre réseau, et permettre un accès direct au marché. Aux Pays-Bas, développer un micro-réseau privé nécessite également l’obtention d’un permis au préalable. 


Des projets innovants et variés
Différents projets développés par Spectral illustrent cette tendance au développement de micro-réseaux. Un cas particulier a beaucoup fait parler de lui : le projet « Jouliette ». Il s’agit d’un système de compteurs intelligents qui interagit avec la technologie blockchain, la première initiative de la sorte aux Pays-Bas. Chaque bâtiment du réseau est équipé de trois compteurs intelligents qui transmettent les données en temps réel. L’information est ensuite transmise à la blockchain, qui permet aux membres de la communauté d’effectuer des transactions sécurisées, directement via leurs propres portemonnaies virtuels, sans passer par une banque.

Le projet Schoonschip Community, développé sur un large canal près d’Amsterdam, a quant à lui pour objectif créer « la communauté flottante la plus durable d’Europe », comme l’explique Philip Gladek. Chaque maison (flottante) du quartier sera équipée de systèmes locaux de production photovoltaïque, de stockage (batteries), de capteurs solaires, de stockage thermique, d'une pompe à chaleur intelligente et d'autres appareils prêts à l'emploi. Les premiers ménages arriveront dans le quartier en novembre.


« Influencer les acteurs du système »
A ses débuts, la start-up Spectral se positionnait comme une organisation qui voulait accélérer la transition énergétique, sans ambition commerciale particulière. Aujourd’hui, au vu de la diversité des projets réalisés, on peut parler d’un véritable prestataire de services dans le domaine énergétique. Quand on demande à Philip Gladek quel est le rôle de Spectral, sa réponse peut surprendre : « peut-être que l’on en fait trop. Mais la valeur réelle de ce que l’on fait est de comprendre les différentes couches du système pour influencer la vision globale, influencer les acteurs de ce système et les autorités fiscales.» Sur ces points-là, le chemin est encore long pour la jeune entreprise !
 

Propos recueillis le 31 août 2018 lors de l’Event Smart Energy

 

 

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark