Home

14.01.2019

Solution temporaire à ses débuts, SSE fête ses 125 ans en 2019

La Société Suisse des explosifs (SSE), basée près de Brigue, fête en 2019 son 125e anniversaire. D’une solution temporaire pour la fourniture d’explosifs pour le percement du tunnel du Simplon, SEE s’est maintenant imposée comme le numéro un helvétique des explosifs civils. Elle exporte ses produits aux quatre coins du monde. Cet anniversaire était l’occasion pour le quotidien alémanique Neue Zürcher Zeitung (NZZ) de brosser un portrait de cette entreprise innovante, qui détonne dans le paysage économique valaisan. Voici les grandes lignes de cet article paru il y a quelques semaines.

 

SSE est située à Gamsen, sur la commune de Brigue-Glis. L’éloignement de ce site de 600'000 m2 est délibéré puisqu’il traite de matières dangereuses comme des explosifs. A la base, il n'était pas du tout évident que la SSE existe toujours aujourd’hui et puisse fêter son 125e anniversaire, écrit Giorgio V. Müller, journaliste à la NZZ. « Lors de sa fondation en 1894, elle était destinée à servir d'usine d'explosifs temporaire pour la percée du tunnel du Simplon. Cependant, le développement croissant de l'espace alpin et la construction ultérieure de nouveaux grands projets d'infrastructure ont fait de l'usine d'explosifs une solution temporaire permanente ».

 

Leader du marché en Suisse et en Allemagne
Environ 560 kilos d'explosifs sont produits toutes les deux heures sur le site de Gamsen. Pour des raisons de sécurité, ceux-ci sont transportés à l'état humide, parfois jusque dans les mines d’Amérique du Sud. Au niveau suisse, Daniel Antille, président de SSE, estime la part de marché de SSE entre 70 et 85%.

Depuis 2012, la part des ventes réalisées à l'étranger par SSE est passée de 22% à 76%. SSE est aujourd'hui leader du marché en Allemagne et numéro deux en Pologne, dans un secteur hautement concurrentiel. Les services deviennent de plus en plus importants parce que le produit de base est bon marché (moins de 2 francs par kilo). Afin d'offrir à ses clients un service sur l'ensemble du processus, SSE dispose de sa propre flotte de camions spéciaux et de machines de forage.

 

La chimie fine également en développement
Cette stratégie d’ouverture ne suffit toutefois pas. L’entreprise s’est dès lors développée dans le secteur de la chimie fine, où les marges sont meilleures et les perspectives plus prometteuses. Selon Daniel Antille, tout est en place pour augmenter la capacité de production d’un facteur de deux à trois, et assumer ainsi des partenariats d’envergure. Pour l'année en cours, l'activité explosifs reste le cœur de métier, avec une part de près de 91 %. Mais la part de la chimie fine - vendue sous la marque Valsynthèse - va passer de 6,6% actuellement à 20% à 25% du chiffre d'affaires total.

SSE a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 117 millions (+40% par rapport à 2016). L’entreprise emploie environ 560 personnes.

 

Article original (en allemand)


Source : NZZ, article écrit par Giorgio V. Müller

 

 

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark