Home

27.08.2013

Utiliser les ondes des TV et des téléphones pour faire de l’électricité ?

ambient1Pour que l’Internet des objets - sur lequel travaillent notamment les instituts de recherche du TechnoArk de Sierre - devienne une réalité, les appareils devront être en mesure de communiquer avec Internet et les uns avec les autres. S’ils doivent être mis sous tension afin de le faire, énormément d’électricité va être gaspillée. C’est là où entre en scène une nouvelle technologie baptisée "rétrodiffusion ambiante" ou "ambient backscatter". Développée par les ingénieurs de l’Université de Washington, elle utilise des signaux omniprésents existants de télévision et cellulaire pour fournir la puissance et le média pour des communications sans batterie.

Chaque dispositif utilisant le système de rétrodiffusion ambiante est équipé d’une antenne qui capte les signaux de télévision ou cellulaires et les convertit en énergie électrique, qu’il utilise ensuite pour refléter une version de type "code Morse" de ce signal. Des antennes similaires sur d’autres appareils à leur tour détectent ce signal réfléchi et codé, et peuvent réagir en conséquence. Aucune intervention humaine n’est nécessaire.

Les appareils communiquent, même éteints
Non seulement la technologie laisse les appareils communiquer sans être allumés, mais elle permettrait également de choses telles l’incorporation de capteurs structurels dans des matériaux en béton ou autre, où il serait impossible d’accéder pour changer la batterie - tant que les signaux pourraient être atteints à travers le matériau vers leurs antennes, ils pourraient communiquer.

Dirigés par le professeur Shyam Gollakota, les chercheurs de l’Université de Washington ont ajouté des antennes aux cartes de circuits imprimés au format carte de crédit. Chaque appareil dispose d’une LED intégrée qui s’allume quand il a reçu un signal, mais pas de batterie. Il a été constaté que des paires de cartes placées à plusieurs centimètres de distance peuvent communiquer avec l’autre, même jusqu’à 10.5 km de la tour de transmission de télévision la plus proche. La vitesse à laquelle elles pourraient échanger des informations aurait été suffisante pour relayer les données telles que les lectures de capteur ou SMS.

Utiliser les smartphones même avec une batterie à plat
Ceci, à son tour, conduit à un autre usage possible de la technologie. A l’avenir, les smartphones pourraient être en mesure d’utiliser les signaux ambiants de la télévision et cellulaires pour transmettre des messages de texte, même une fois que leur batterie est morte. En outre, les balises de rétrodiffusion ambiantes sur ces téléphones (ou autre chose) pourraient être utilisées pour transmettre leur emplacement si elles sont déplacées.

 

Source : Article paru sur le portail www.infohightech.com et signé par Bernard Neumeister
Crédit photo : Université de Washington

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark