Home

16.10.2019

Ville 100% électrique : la Norvège veut faire le pas !

En Norvège, premier pays à avoir ouvert son marché de l’énergie, nombreux sont les producteurs qui se partagent les parts du marché. C’est le cas d’Agder Energi, troisième plus grand groupe énergétique norvégien. Pour sa 9e édition, l’Event Smart Energy a eu le plaisir d’accueillir son directeur marché, Torstein Melhus. Ce dernier s’est attardé sur la manière dont son entreprise souhaite créer la première région tout électrique en Norvège !

L’entreprise Agder Energi, qui est le quatrième producteur hydroélectrique de Norvège, s’est donné une mission précise : fournir de l’énergie propre et durable, aujourd’hui comme à l’avenir. La société doit faire face à ce que Torstein Melhus qualifie de « révolution bottom-up ». Il s’agit du passage de la production centralisée à celle décentralisée, de l’analogique au numérique, des énergies fossiles vers le renouvelable et de l’apprentissage manuel à l’apprentissage automatique. Pour s’adapter à un marché de l’énergie désormais intelligent, numérique et en temps réel, les différents acteurs doivent être proactifs. « Nous devons changer notre propre attitude culturelle et passer de la gestion manuelle vers celle qui passe par la digitalisation », explique l’orateur.
 

Vers une région 100% électrique
Pour mener à bien son projet de créer la première région électrifiée, Agder Energi a déterminé trois étapes distinctes. Tout d’abord, une cartographie du degré d’électrification de différentes régions a été réalisée. Il en ressort que, dans les environs de Kristiansand par exemple, le degré d’électrification atteint 68.5%, les 28.9% restants sont issus de l’énergie fossile. Le domaine des transports émet particulièrement beaucoup de CO2 (49% des émissions) et l’électrification des transports permettrait de diminuer de moitié ce chiffre ! Cette première phase a ainsi montré quels sont les éléments sur lesquels il est prioritaire de se concentrer. « Cela a aussi ouvert les yeux des politiciens », se réjouit Torstein Melhus. Le maire de Kristiansand a d’ailleurs manifesté sa volonté d’avoir une ville 100% électrique.

Les phases suivantes du projet permettront de déterminer quelles sont les régions où l’électrification est réalisable et de mener des actions pilotes, en particulier dans le domaine des transports. Leur électrification va mettre à l’épreuve les capacités du réseau. Il sera donc nécessaire d’avoir des prévisions et mesures en temps réel, qui prennent en compte l’énergie nécessaire pour le stockage, les besoins, etc…
 

Des projets innovants et durables
En parallèle, Agder Energi développe différents projets. Pilot Engene Trafo a permis de créer une place de marché virtuelle, en collaboration avec Microsoft. Ce projet a récemment gagné un prix d’innovation aux USA, pour la flexibilité offerte aux utilisateurs finaux.

Aussi, un projet a été lancé dans le domaine des avions électriques. Il est prévu d’augmenter le nombre d’avions électriques et d’utiliser un système de chauffage-refroidissement afin de consommer un minimum d’énergie. L’objectif est de réduire les coûts, tant pour le producteur que pour le consommateur.
 

La fin de l’énergie fossile ?
En conclusion, Torstein Melhus souligne l’importance de la transformation du système énergétique actuel vers des solutions durables. Cela passe notamment par l’abandon du fossile. Pour ce faire, l’intervenant recommande de développer des alternatives smart et d’investir dans des équipements adéquats, comme par exemple les avions électriques. « Il est également nécessaire d’avoir l’appui des politiques ! »
 

Propos recueillis le 30 août 2019 lors de l’Event Smart Energy

 

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark