Home

13.12.2018

La numérisation : entre opportunité et défi pour les régions périphériques

La numérisation déclenche une mutation économique globale, et ce, également dans les régions rurales. Il s’agit alors de se demander comment profiter des avantages qu’elle recèle et renforcer ainsi la compétitivité des espaces économiquement plus faibles. A ce stade une chose semble évidente: la numérisation offre de nouvelles chances aux régions rurales, alpines et périphériques, chances qu’il s’agit de saisir.

L’étude «Numérisation et Nouvelle politique régionale», réalisée sur mandat du SECO, décrit les chances et les risques de la numérisation dans les régions cibles de la Nouvelle politique régionale (NPR). Elle relève les actions possibles et formule différentes recommandations pour une transformation numérique efficace.
 

Cinq pistes pour une transition numérique réussie !
Selon l’étude, la situation initiale des régions rurales périphériques et des centres touristiques alpins en matière de numérisation est effectivement plus difficile que celle des espaces urbains ou périurbains. L’étude définit cinq champs d’action principaux pour ces régions.

Qui dit numérisation, dit déterritorialisation. Pour les centres touristiques alpins et les régions rurales périphériques, c’est l’occasion de compenser les problèmes d’information et de distance et ainsi d’acquérir les mêmes compétences que dans les centres. Concernant le marché du travail, les conditions structurelles dans ces régions-là sont actuellement mauvaises, marquées par un manque significatif de personnel qualifié. L’un des enjeux de la numérisation est d’apporter des solutions adéquates à cette problématique.

Les canaux de distribution numériques permettent un élargissement du marché pour les régions périphériques. L’utilisation des données (big data) en particulier offre de nombreuses opportunités économiques pour les secteurs primaire et secondaire (agriculture, artisanat, domaines industriels). L’automatisation constitue également un champ d’action pour les régions périphériques. Bien que le front du développement numérique se situe essentiellement dans les centres, l’espace rural pourrait bénéficier des progrès en étant mieux desservi et approvisionné logistiquement, au moyen de robots et de drones par exemple.

Finalement, l’étude voit dans le tourisme numérique une véritable chance pour le développement des régions plus excentrées. En participant activement à la conception de nouvelles interfaces, qui proposent toutes les prestations liées à une destination (hôtel, restauration, activités, services …), les petites régions peuvent s’adresser aux clients de manière plus ciblée et avec des offres spécifiques. Un excellent moyen d’améliorer leur propre création de valeur ajoutée, qui dépend fortement de la volonté des petits acteurs régionaux à coopérer pour une transition numérique réussie !

Retrouvez l’intégralité du rapport en cliquant sur ce lien.


Source : regiosuisse 


 

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark