Home

03.08.2012

La technologie KeyCom investit les buanderies collectives

KeyComDepuis 2006, cette start-up au concept exclusif de gestion à distance de machines à laver ou de sèche-linge collectifs a percé le marché de la Suisse romande. KeyCom compte bien continuer sur sa lancée…

Une start-up sur un marché porteur

Fondée en 2006 au parc scientifique de l’EPFL, KeyCom est l’une des deux start-up rachetées en 2010 par la société Syderal à Glas (BE), elle-même active dans le domaine de l’informatique et de l’électronique spatiale. L’entreprise a développé un système unique pour la gestion à distance de l’accès et du contrôle des buanderies collectives, ce qui concerne 36% de la population helvétique. Premier entrant sur le marché et sans véritable concurrence directe, KeyCom occupe actuellement une place prépondérante en Suisse romande – 500 installations sur Vaud et Fribourg notamment -, avec un réel potentiel de marché vers le canton de Genève et la Suisse alémanique. S’y ajoutent quelques pays européens (Italie, Allemagne, Autriche et pays scandinaves) où la culture des buanderies collectives est présente.

Un système innovant entièrement autonome

Le concept de KeyCom est le seul système capable d’offrir une gestion complète de la buanderie, libérant ainsi gérance et propriétaire de tous les travaux administratifs. Il repose avant tout sur sa plateforme informatique, qui permet de suivre « on-line » toutes les opérations. Quatre éléments composent le système installé dans la buanderie. Véritable « tour de contrôle », le terminal rend possible la gestion d’un très grand nombre d’appareils, tels que lave-linge, sèche-linge, aérochauffeur, ou autre. Reliée au terminal, l’interface permet quant à elle de gérer les machines, d’enregistrer la durée des programmes sélectionnés par l’utilisateur, de taxer et de transmettre toutes les informations au terminal. Le modem, pour sa part, connecte la buanderie à la plateforme informatique de KeyCom, via un réseau GSM sécurisé. Enfin les clés électroniques, détenues par les locataires et les propriétaires, permettent de mettre les machines en fonction ; elles affichent en temps réel sur le terminal le solde du crédit ou peuvent, le cas échéant, libérer le jour de lessive de l’utilisateur. Ainsi, et grâce à ce système de gestion centralisé, l’accès et l’utilisation des buanderies d’immeubles deviennent entièrement automatisés et transparents.

L’apport de platinn

Frédéric Bagnoud, coach platinn chez CimArk, a accompagné l’entreprise dans sa volonté de mieux appréhender le marché de la gestion de buanderies. « Fortes d’un produit efficace et techniquement hautement opérationnel, KeyCom doit néanmoins faire face à une grande homogénéité du marché, à l’apparition d’éventuels concurrents directs et à une tendance au redimensionnement des buanderies collectives avec, notamment, la progression du nombre d’installations individuelles dans les immeubles locatifs ou privés. A partir d’une analyse détaillée de ce secteur, d’activité, nous avons apporté à l’entreprise une meilleure connaissance du marché et mis à sa disposition une base décisionnelle solide. L’objectif était de définir un nouveau modèle d’affaires et de renforcer ainsi la capacité d’innovation de KeyCom », explique Frédéric Bagnoud.

Retrouvez l'ensemble de l'article platinn, via le lien suivant.

Source : Magazine Focus juillet-août 2012 platinn Crédit photo : KeyCom

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark