Home

14.02.2019

L’ère post-digitale déjà en vue pour les PME et start-up ?

« Transformation digitale » : ce terme est sur toutes les lèvres actuellement. On ne compte plus le nombre d’évènements ou d’experts actifs sur cette thématique. L’entreprise internationale de conseils en technologies Accenture lance un pavé dans la mare en incitant déjà les entreprises à se préparer à l’ère post-digitale, qui est déjà là, ou presque. Actuellement, la plupart des entreprises investissent dans les technologies digitales tout en réfléchissant à une façon de se démarquer. Selon Accenture, cette différenciation pourra se faire uniquement dans cinq tendances, qui sont les caractéristiques fondamentales de l’ère post-digitale.


La Vision Technologique 2019 d’Accenture est une étude réunissant les retours de plus de 6’600 entreprises IT. 94% d’entre eux indiquent que le rythme d’innovation technologique s’est accéléré ces trois dernières années. Pour beaucoup, cette accélération a été significative.
Selon la priorité donnée au digital, toutes les entreprises vont globalement converger vers le même tournant décisif : celui où l’ère digitale, après avoir été un élément de différenciation, devient un prérequis pour chaque entreprise. Le terrain de jeu digital viendra ainsi s’équilibrer à terme.


L’ère post-digitale, c’est quoi ?
A quoi va ressembler ce nouveau monde « post-digital » ? Il sera caractérisé par des entreprises qui chercheront le prochain avantage concurrentiel.Aujourd'hui, les entreprises font en effet face à un nouveau niveau d’attente de la part de leurs clients, de leurs talents et de leurs partenaires. Si elles ont pu démocratiser massivement la personnalisation des produits et des services grâce aux technologies digitales - et proposer ainsi 2 puis 10 puis 100 versions différentes - cette approche a aussi pu leur faire croire qu'elles pouvaient répondre à n’importe quelle demande, peu importe le niveau de personnalisation souhaitée.


« En théorie oui. Mais en réalité, ce n'est pas toujours le cas. Demain, l'ère post-digitale dans laquelle nous entrons sera caractérisée par une pression massive à mesure que les clients, les talents et la société feront entendre leurs conditions et leurs exigences », précise Accenture. Cette ère, si elle augmente la complexité dans laquelle les entreprises évoluent, révèlera d’immenses opportunités pour les celles capables d’offrir « la bonne expérience à l’exact bon moment ».

 

 

Les cinq tendances de l’ère post-digitale
Selon Accenture, les cinq tendances qui posent les fondements de l’ère post-digitale sont les suivantes :

1. Prendre en compte les technologies « DARQ »
Les nouvelles technologies sont les catalyseurs du changement. Quelles sont les prochaines technologies que toutes les entreprises devront maîtriser ? DARQ : distributed ledger technology (DLT) et Blockchain ; artificial intelligence (AI) ; extended reality (XR) ; quantum computing. Ces technologies seront les sources d’une technologie disruptive et différenciante. A mesure qu’elles deviendront matures et convergeront, elles permettront aux entreprises d’élargir leur potentiel digital. L’enjeu sera alors de concevoir des expériences intelligentes et hautement personnalisées sur le moment.

 

2. Inclure la connaissance exponentielle du client
Les interactions facilitées par la technologie créent une identité technologique pour chaque client. Cette identité technologique est la clé pour comprendre la prochaine génération de clients et pour offrir des relations et des expériences individualisées.


3. Prendre en compte les talents augmentés
Les talents intègrent la technologie à leurs compétences et leur expérience pour faire de nouvelles choses, de façon nouvelle. A présent, les entreprises doivent adapter leurs stratégies technologiques pour soutenir cette nouvelle façon de travailler dans l’ère post-digitale.

 

4. Intégrer l’écosystème, vecteur d’opportunités et de menaces
Au sein de leurs écosystèmes, les entreprises sont exposées aux risques. Les dirigeants reconnaissent qu’au même titre qu’ils travaillent avec des écosystèmes entiers pour concevoir les meilleurs produits, services et expériences, la sécurité doit également faire partie de cette démarche.


5. Etre à la pointe des marchés
La technologie crée un monde d’expériences profondément personnalisées et à la demande. Les entreprises doivent se réinventer pour trouver et saisir les opportunités à mesure qu’elles se présentent à elles.


Téléchargez gratuitement le rapport complet d’Accenture (en anglais uniquement)

Source et crédit photo : Accenture

 

 

 

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark