Home

03.10.2019

Mêler design et énergie, c’est possible !

La 9e édition de l’Event Smart Energy a eu lieu fin août dernier et a réuni de nombreux orateurs de qualité. Parmi eux, David Corthay, fondateur de l’agence de conseil en design et innovation Vertical Studio. Ce dernier soutient que le design thinking a sa place dans le domaine de l’énergie. Le temps d’une intervention, il a démontré comment cette méthode créative pouvait amener les énergéticiens à dégager de nouvelles perspectives pour le marché énergétique de demain ! 

Formé en sciences humaines et à la pratique du design thinking, David Corthay accompagne depuis de nombreuses années des marques et des entreprises dans l’optimisation et la transformation de leurs modèles d’affaires. Pour lui, « transformer son business passe par le design. » Concrètement, le design thinking permet d’apporter une solution à un problème complexe, en plaçant l’humain au cœur de la démarche. 

Depuis 2010, notre société est entrée dans l’ère de l’économie de la transformation. « Aujourd’hui, les marques qui se différencient sont celles qui permettent au consommateur de se transformer, de vivre une expérience autrement », explique l’orateur. Dès lors, la démarche du design permet, en passant par trois étapes distinctes, de s’adapter à cette nouvelle tendance. 
 

Adopter le design thinking en trois étapes ! 
Dans un premier temps, il s’agit de trouver un sens pour son business. Pour ce faire, David Corthay évoque la nécessité de se représenter à travers les yeux du consommateur. Une entreprise qui a parfaitement assimilé cette technique est la célèbre plateforme communautaire de location de logements Airbnb. « Elle est réellement allée chercher son sens dans la volonté des consommateurs de voyager différemment. » Une excellente manière de se différencier sur le marché ! 

Le second impact pour une transformation de son business se trouve dans le prototype, dans la définition de l’entreprise. « L’idée est de s’imaginer autrement, d’intégrer une nouveauté ou une anomalie dans son entreprise », précise l’intervenant. Le prototype est utilisé par le designer et peut être amélioré et modifié en tout temps, dans une logique de co-création. Tous les membres de l’entreprise sont donc invités à participer et à laisser libre cours à leur créativité !  

Finalement, la troisième étape de ce processus de design thinking consiste en la création de son histoire. Le designer utilise une méthode très populaire depuis quelques années : celle du storytelling, qui permet d’ancrer une histoire dans la réalité. « Quand on crée une nouveauté, il est nécessaire de prévoir l’arrivée de celle-ci dans un contexte existant », souligne David Corthay. A titre d’exemple, il cite l’entreprise Ikea qui, en souhaitant transformer notre manière d’habiter, a construit un véritable labyrinthe dans ses magasins, où le consommateur traverse un espace de transformation avec, à la fin, le sentiment de sortir du labyrinthe plus heureux ! 

On l’aura compris, le changement passe essentiellement par le design. A ce titre, il est intéressant de rappeler que la maxime du designer n’est autre que « change by design », concise, brève mais tellement explicite ! 

 

Propos recueillis le 31 août 2019 lors de l’Event Smart Energy à Sion 

 

comments powered by Disqus
Fondation The Ark - Route du Rawyl 47 - 1950 Sion - Suisse | Intranet The Ark